samedi 31 mai 2014

Regard croisé (2)

regards de pierre

Regard du moine. Bienveillant ? absent ? ironique ?

Chapiteau de colonne du cloître (Couvent des Cordeliers Charlieu 42)
 
 Regard du soleil ?
Regard interdit !
 Abbaye de Charlieu (le soleil et la lune)

mercredi 28 mai 2014

mardi 27 mai 2014

L'oeil en coulisse (4)



A ceux du  "Lever de rideau" (Villars 42)
Le bonheur du théâtre c'est aussi toute cette préparation du décor et des accessoires et des petits riens, comme ces bouts d'autocollants, pour les marques sur la scène, que ne verront pas les spectateurs,
et "les tasses"(prononcer tââââsses !)  que Victor ne devra pas oublier de "débarrasser",
et cette complicité silencieuse, à l'envers du décor,
 alors que s'égrène la longue attente, de la rumeur, à l'entrée des premiers spectateurs.

lundi 26 mai 2014

Elections européennes (3)

Ce résultat est celui enregistré par le vote de 40 % des inscrits, mais que peuvent bien vouloir ces 60 % d'abstentionnistes ?
Pour être honnête, ces gens là ignorent encore les résultats des élections, mais peinent à trouver une place pour la dame, hier 25 mai, à Lyon, aux Assises Internationales du Roman à la Verrière des Subsistances, à Lyon.

samedi 24 mai 2014

Elections européennes 2014 (2)

« Nous faisons face à un conflit frontal entre les grandes entreprises transnationales et les États. Ces derniers sont court-circuités dans leurs décisions fondamentales – politiques, économiques et militaires – par des organisations mondiales qui ne dépendent d'aucun État. Elles opèrent sans assumer leurs responsabilités et ne sont contrôlées par aucun parlement, ni par aucune institution représentative de l'intérêt collectif. »
Salvador Allende, ONU, 1972, qui l'a payé de sa vie

« Le courage, c'est de rechercher la vérité et de la dire : c'est de ne pas subir la loi du mensonge triomphant qui passe, et de ne pas faire écho, de notre âme, de notre bouche et de nos mains, aux applaudissements imbéciles et aux huées fanatiques... »
Jean Jaurès, qui l'a également payé de sa vie

Pour moi les choses sont simples : demain 25 mai 2014

1/ Je tente de faire entendre ma voix 
2/ Et pour ça, je vote :







vendredi 23 mai 2014

A Myriam


Tu as choisi ces contrées,
pour y vivre !
Ça  pourrait faire sourire les sots :
tu n'y vois pas depuis ta naissance !
Tu n'as donc aucune raison de choisir du si beau !
D'aucuns peut être,
pourraient même être enclins à te le reprocher,
au nom d'un utilitarisme primaire du type :
"à quoi cela peut il bien te servir ?"

Mais d'abord qu'est ce qu'ils en savent ?
Qu'est ce que nous en connaissons, nous,
de ta "chambre noire"
de ce laboratoire à "images de mots"
que tu utilises si bien ,
les mots que tu cueilles sur nos étonnements de plaisir,
ou que tu rattrapes au vol d'un de nos discours blasés,
et que tu passes avec gourmandise
à la moulinette et au révélateur de ton cœur,
aux yeux d'étoiles.

Je suis d'ailleurs prêt à parier
que ces images que nous avons vues ensemble
et commentées
tu les a même, depuis et déjà, un peu enluminées,
comme un copiste,
un peu rebelle à la règle grégorienne de son art,
pour les rendre plus audibles
plus parfumées
ou plus douces au toucher, 
que ce que procure
une vision banale.

mardi 20 mai 2014

Mon oeil gourmand (1)

A Carole

Personnellement, j'ai préféré couper des betteraves cuites, en tous petits dés et mettre des cornichons et quelques câpres, du poivre moulu et un peu de poivre concassé ; je pense que je risquerai un peu de cumin en poudre la prochaine fois.

lundi 19 mai 2014

Transblogs (7) avec "Oui mais moi"

Parution du 16 mai 2014 : "Vierge à l'enfant"


Oxymore (2) théologique !

Bois polychrome attribué à l'école de Michel Colombe

On sait que Michel Colombe était présent à Moulins en 1484 : avec Jehan de Rouen et Thévenin l'Imageur, il est chargé de confectionner des « éléphants articulés » à l'occasion de l'entrée dans la ville de la nouvelle duchesse Catherine d'Armagnac, épouse de Jean, duc de Bourbon4.
En 1489, il travaille sur le projet de tombeau du roi Louis XI, dessiné par Jean Fouquet en 14842.
En 1496, il est installé à Tours2, où est attribué à son atelier le revêtement mural sculpté de l'ensemble du groupe de la Mise au tombeau de l'abbaye de Solesmes5.
On lui doit notamment le magnifique tombeau du duc François II de Bretagne et de Marguerite de Foix, dans la cathédrale de Nantes (1507). Marguerite d'Autriche (1480-1530) lui commanda également le dessin du mausolée de son époux Philibert II de Savoie qu'elle souhaita ensuite faire réaliser par Guillaume Regnault, neveu de Colombe, à Notre-Dame de Brou. La princesse changea de maître d'œuvre en 1512 et fit finalement appel au peintre flamand Jan Van Roome, dit Jean de Bruxelles, pour les trois tombeaux de l'église, et à Conrad Meyt pour les gisants et transis6.
Après la mort de l'évêque de Nantes Guillaume Guéguen en 1506, sa sculpture fut réalisée en albâtre et disposée dans la cathédrale7.
(Source : Wikipédia )

samedi 17 mai 2014

mardi 13 mai 2014

Elections européennes 2014 (1)

A 12 jours des élections
la bataille des idées neuves fait rage !
(photo prise cette après midi à Saint Etienne)
Pourvu que cette quasi unanimité du silence puisse aussi se faire contre le Grand Marché Transatlantique, négociation réalisée, elle aussi en cachette, entre la Commission et les États Unis.

Ce traité prévoit entre autres :
- la priorité aux normes de précaution les plus basses
- l'interdiction des droits de douanes
- la poursuite des États et sanctions financières contre toute entrave au commerce
- le règlement des différends par des groupes d'arbitrage privés 
etc.
... et les instituts prévoient eux, une augmentation du PIB européen de moins de 1 % à l'horizon 2027-2029 et moins d'un million d'emplois nouveaux.

une conférence, par un docteur en économie, qui explique tout :
 http://www.google.fr/url?sa=t&rct=j&q=&esrc=s&source=web&cd=10&cad=rja&uact=8&ved=0CGkQuAIwCQ&url=http%3A%2F%2Fwww.youtube.com%2Fwatch%3Fv%3Dn08NAQSn4nw&ei=plNyU8iyN4iU0AWW0oDgCw&usg=AFQjCNHZsEmldZJu-85UxX_fJZItr7jpzg&bvm=bv.66699033,d.d2k

lundi 12 mai 2014

Sans Titre (23)

Au début, on ne sait pas trop ce que l'on voit, là haut, à la voute du Prieuré,  puis peu à peu se dessinent des visages,

puis des corps, nus, là, à gauche du cintre
 
et là, à droite, des corps, nus eux aussi, mais plus torturés,
et si tous semblent apparaître au travers de minuscules nuages, on voit bien que ça n'est pas du fait du peintre, mais de la pique du maçon, chargé de les faire réapparaître sous la couche d'enduit, destinée, il y a plus de 100 ans, à les faire oublier.
  
quel dommage !

Jugement dernier, Prieuré de L’hôpital sous Rochefort (42)

samedi 10 mai 2014

Sans titre (22)

Tableau,
accroc des lumières :
celles du verrier
qui a voulu les capter belle.
Celles du soir
qui l'ont surpris,
couchées au mur,
poèmes sur page blanche.
Celles qui chantent aux yeux,
bonbons au papier de cristal,
au diable des heures,
verres de sourires,
couleurs  velours
en Abymes.
Contemplation.